Accueil

 Sentier du Gol oct 2017

Nous nous retrouvons sur le même parking que la semaine dernière au sortir du Tévelave.

La montée vers le départ du Sentier du Gol est plus longue mais toujours aussi agréable sous le couvert de la Tamarinaie avec un temps splendide.

Très vite, une fois sur le sentier, on est frappé par l'avance de l'invasion de la Vigne marronne et plus tard dans la journée, de celle des Longoses. Triste de voir ainsi étouffées les jeunes pousses des endémiques et défiguré un sentier botaniquement très riche. Pourtant les traces de sabracanne sont nombreuses. La peine n'a pas été ménagée pour tenter d'endiguer l'invasion des Longoses.

G. F. fait une inspection systématique des sporanges des fougères sur le bord du chemin, occasion de faire un exposé sur sores, spores, sporanges.

Les sores (nom masculin) sont les fructifications des fougères. Ce sont des amas de sporanges, sacs produisant des spores.

Les sores sont souvent protégés par une membrane plus ou moins épaisse, l'indusie, dont la présence et la forme sert également à la détermination des fougères.

Un sporange est une structure végétale qui produit et qui contient des spores.

En biologie, une spore (grec ancien σπορά [spora], « ensemencement, semence »)1 est une cellule ou un organe (pluricellulaire) de multiplication végétative ou de reproduction.

Voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Sore_(botanique)


Quant aux prothalles, en voici une définition :

PROTHALLE, subst. masc. BOT. Organisme végétal de petites dimensions et de forme lamellaire, résultant de la germination des spores des fougères ou des autres cryptogames vasculaires, sous lequel se développent les cellules reproductrices.  

Pour ce qui est du développement des spores, par prothalle interposé, on consultera Wikipedia : « Prothalle, mot formé de l'adverbe latin pro, dans le sens de "qui précède, qui se produit avant", et du mot grec θαλλος (thallos), "brindille".

Un prothalle est une petite lame mince formée de cellules chlorophyliennes lorsqu'il est vert mais pouvant être également sans couleur et saprotrophe. Il est issu du développement d'un protonéma formé lors de la germination d’une spore chez les ptéridophytes (Pteridophyta, les fougères et d’autres espèces proches). » https://fr.wikipedia.org/wiki/Prothalle

https://en.wikipedia.org/wiki/Prothallium

Pour aider à comprendre, voir l’article sur le Gamétophyte (https://fr.wikipedia.org/wiki/Gamétophyte)


Ultérieurement il nous sera fait un autre exposé sur la différence entre Weinmannia mauritiana - Petit bois de tan - CUNONIACEE Endémique M qui se différencie de Weinmannia tinctoria par ses feuilles composées de 1 à 4 paires de folioles et ayant seulement l'article terminal du rachis nettement ailé.

Voir ci-dessous la photo de  C. H.

P1010326


Signalons comme lors des sorties sur ce même sentier la présence entre autres de Forgesia racemosa - Bois de Laurent Martin - Escalloniacée - B.

Sans oublier le parfum du Mimosa en fleur près du mirador. 

Raffiné pique-nique ravine.

© François DUBAN 2017